• Persönliche Beratung
  • Erstattung bei Nichtgefallen
  • 100% Zufriedenheitsgarantie

Étude sur la reconnaissance au travail et l’appréciation des employés

Chez Cadeaux d’Affaires ADLER, nous avons conscience de l’importance de la reconnaissance au travail et de récompenser les employés pour leur engagement et leur travail. Nous avons donc décidé d’interroger quelque 2000 employés britanniques pour en savoir plus sur leurs expériences en la matière dans leur entreprise et leur demander quelle valeur ils accordaient aux gestes de reconnaissance. Dans le cadre de notre enquête sur les avantages sociaux au travail, nous avons voulu savoir quels étaient les avantages et cadeaux les plus appréciés par les employés, ainsi que la nature des cadeaux qu’ils recevaient actuellement et ce qu’ils en pensaient. Nous avons également étudié la différence entre employés hommes et femmes et analysé le fossé générationnel pour comprendre ce que les différents groupes d’âge attendaient de leurs employeurs. Comment les entreprises britanniques récompensent-elles leur personnel ? Nous avons demandé aux employés de nous citer les cadeaux et avantages sociaux offerts actuellement par leur entreprise et les avons regroupés dans la liste ci-dessous :
  1. Bonbons et confiserie – 17 %
  2. Mugs, tasses et récipients à boisson – 10 %
  3. Textiles et vêtements publicitaires – 10 %
  4. Calendriers et agendas – 9 %
  5. Stylos et instruments d’écriture – 9 %
  6. Accessoires maison et cuisine – 9 %
  7. Carnets de notes et blocs-notes – 8 %
  8. Accessoires informatiques et High Tech – 8 %
  9. Fournitures de bureau – 7 %
  10. Porte-clés – 7 %
Nous avons également enquêté sur les cadeaux d’entreprise les plus populaires pour savoir si ce top 10 était réellement ce que les employés souhaitaient se voir offrir. En ce qui concerne tout du moins la première place, les entreprises font effectivement le bon choix avec les bonbons et la confiserie, le chocolat étant de loin le cadeau le plus plébiscité. Les employés ont manifestement besoin d’un « shoot » de sucre pour les aider à traverser la journée ! Découvrez ci-après le classement complet des dix cadeaux les plus appréciés par les employés :
  1. Chocolat – 42 %
  2. Soin du corps – 38 %
  3. Montres – 32 %
  4. Mugs et tasses – 26 %
  5. Carnets de note et blocs-notes – 25%
  6. Bonbons – 21 %
  7. Stylos haut de gamme – 21 %
  8. Gourdes et bouteilles – 20 %
  9. Parapluies – 20 %
  10. Mugs de voyage – 20 %
Malgré la popularité de ce genre de cadeaux, nous avons également appris que 28 % des employés britanniques estimaient que leur entreprise ne faisait actuellement rien pour les remercier pour leur travail. Cela concerne aussi bien les cadeaux d’entreprise que les autres attentions qui permettraient de leur témoigner de la reconnaissance. Nous avons demandé aux employés ce qui leur permettait de se sentir vraiment valorisés. Sans surprise, ce sont les hausses de salaire qui sont arrivées en tête, 57 % des personnes interrogées indiquant qu’elles se sentaient avant tout appréciées lorsqu’elles recevaient une augmentation, suivis des primes (54 %) et des cadeaux cités précédemment (29 %). Les employés attachent incontestablement une très grande importance à se sentir valorisés et appréciés au travail. Nous avons donc demandé aux participants à notre enquête ce que le manque de reconnaissance provoquait chez eux. 36 % des employés ont indiqué que ne pas se sentir appréciés les démotivait, 1 sur 4 déclarant même que l’absence de reconnaissance pour leur travail pourrait les pousser à chercher un autre emploi. Le même pourcentage a déclaré que leur productivité baissait considérablement lorsqu’ils ne se sentaient pas considérés à leur juste valeur. Le manque de reconnaissance a également des répercussions sur l’entreprise elle-même, 24 % des employés affirmant que cela les conduisait à avoir une mauvaise opinion des managers et des chefs d’entreprise. Plus inquiétant encore, 23 % des employés affirmaient que le manque de considération avait un effet néfaste sur leur santé mentale – il est donc primordial que les entreprises investissent du temps et des moyens pour s’assurer que leurs employés se sentent appréciés.

Reconnaissance au travail : le fossé entre les genres

En plus d’analyser le sentiment général du personnel, nous avons également détaillé nos résultats par sexe afin d’étudier le fossé entre les hommes et les femmes et de voir quelles différences nous pourrions découvrir. Les résultats ont été extrêmement éloquents, les femmes se sentant moins appréciées que les hommes dans presque toutes les catégories examinées. Dans l’ensemble, 30 % des femmes ont répondu que leur employeur ne faisait rien pour leur exprimer leur reconnaissance ou les remercier pour leur travail, contre seulement 24 % des hommes qui ont donné la même réponse. Ces chiffres ont été confortés par le fait que, selon notre étude, les femmes sont moins nombreuses à recevoir une prime, la reconnaissance personnelle ou publique d’un manager, d’un collègue, d’un directeur ou d’un CEO, une augmentation de salaire, une récompense ou un cadeau.  Vous trouverez les résultats complets ci-dessous : reconnaissance au travail appréciation Ce fossé évident entre les hommes et les femmes en termes de reconnaissance au travail s’aggrave par le fait que les femmes sont davantage affectées par un manque de valorisation. Selon notre étude, le fait de ne pas recevoir la même reconnaissance que leurs homologues masculins a un impact négatif sur la motivation, la productivité et la santé mentale des femmes, qui sont alors plus enclines à chercher un nouveau travail. Vous trouverez les résultats complets de cette partie de l’enquête ci-dessous : reconnaissance au travail femme homme Dans le cadre de nos recherches, nous nous sommes entretenus avec Paul French, conseiller RH et fondateur d’Intrinsic Executive Search, une entreprise mondiale de recrutement et de gestion des talents. À propos de l’écart entre les sexes en termes de reconnaissance au travail, il a eu les mots suivants : « La pandémie mondiale a eu un impact négatif disproportionné sur les femmes, qui s’est traduit par une perte de revenus et le plus grand écart de rémunération entre les sexes jamais observé. L’année dernière, un plus grand nombre de femmes ont dû travailler à mi-temps ou quitter leur emploi à plein temps pour s’occuper de leurs enfants ou faire l’école à la maison. » « Il y a une multitude de données anecdotiques qui montrent que les femmes continuent de consacrer plus de temps aux tâches ménagères que les hommes. Cela est devenu encore plus évident pendant la pandémie, lorsque que davantage de femmes que d’hommes ont travaillé en télétravail. Cette dynamique, qui a inéluctablement engendré une situation où il y avait plus d’hommes que de femmes en présentiel, se reflète dans des indicateurs telles que l’augmentation de l’écart de revenus entre les sexes. » « Encourager les formes de travail flexibles et offrir des services de garde d’enfants permettront à un plus grand nombre de femmes de se rendre sur leur lieu de travail et de gagner leur vie. Les femmes pourraient travailler autant que leurs homologues masculins, ce qui obligerait les employeurs à les rémunérer à la même hauteur. Le télétravail ne devrait pas servir de prétexte pour une « mise au placard ». Il doit s’accompagner de réelles opportunités d’évolution professionnelle, d’avantages, de primes et de promotions intéressantes, afin que les femmes qui travaillent ne soient pas distancées à un moment de leur carrière. »  

Le fossé générationnel

  En plus d’analyser les résultats de notre enquête par genre, nous avons également comparé les différentes générations d’employés britanniques pour savoir ce qu’elles pensaient de la reconnaissance au travail. Les résultats sont sans appel, la tranche d’âge la plus élevée que nous ayons interrogée se sentant la moins appréciée au travail. Par ailleurs, ce sentiment de valorisation recule de manière constante de la plus jeune génération à la plus âgée. Pas moins de 43 % des plus de 55 ans ont indiqué que l’on ne leur exprimait aucune reconnaissance ou appréciation au travail, ce qui est deux fois plus que le pourcentage des 16 à 24 ans qui pensent la même chose. Les pourcentages complets des employés qui estiment ne recevoir aucune reconnaissance sont les suivants :
  • 16-24 ans – 18 %
  • 25-34 ans – 20 %
  • 35-44 ans – 28%
  • 45-54 ans – 35%
  • Plus de 55 ans – 43 %
  Vous avez donc entre les mains notre étude sur les avantages sociaux au travail. Abordant les initiatives actuelles des entreprises en la matière et la perception que les employés en ont, elle décrit également ce que les employés attendent de leur employeur et propose un aperçu passionnant des différences entre les genres et les générations en ce qui concerne la reconnaissance au travail. Les chefs d’entreprise doivent avant tout retenir qu’écouter leurs employés est la clé pour connaître les avantages sociaux qui les motivent et pouvoir les offrir à leur personnel à l’avenir. Si la majorité d’entre eux plébiscite les avantages en rapport avec le salaire comme les augmentations et les primes, les employés apprécient également la reconnaissance et les cadeaux qui vont au-delà ce qu’ils reçoivent sur leur compte en banque chaque semaine ou chaque mois. Pour en savoir plus sur la gamme variée de cadeaux d’affaires ADLER, découvrez tous nos produits ici et choisissez les cadeaux parfaits pour votre personnel.

UNSERE TOP MARKEN

  • Bic
  • Fare
  • Fruit Of Loom
  • BC Collection
  • Ritter Sport

  • über 70 Jahre Erfahrung
  • persönliche Beratung
  • Erstattung bei Nichtgefallen
  • 100 % Zufriedenheitsgarantie